Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet

Bain d'oeil

Objets de la médecine et la pharmacie
Rince-oeil
Le bain d’œil est un petit contenant qui appartient à la fois à la famille des objets de toilette, puisqu’il avait sa place sur la coiffeuse, et en même temps à la famille des objets de médecine et plus spécifiquement à la celle liée à la pratique de l’ophtalmologie.
 
Son usage est simple. L’objet en lui-même est facile d’emploi et tout le monde pouvait s’en servir à loisir, sans avis médical.
La forme légèrement ovalisée de sa petite coupe s’adapte à la forme de l’œil, tout en permettant un usage quasi hermétique de l’objet lorsqu’il est appliqué sur l’œil.
Il permet de réaliser une « douche oculaire » ou littéralement un « bain d’œil ».
En lire plus
Parfait pour apaiser les douleurs oculaires, le bain d’œil était particulièrement employé pour traiter les conjonctivites, les orgelets, les douleurs d’irritation, pour réhydrater les yeux et plus communément pour ôter poussières ou impuretés.
Les personnes qui portaient un œil de verre s’en servaient pour nettoyer leur prothèse.
Avec quoi remplissait-on un bain d’œil ? Avec des décoctions de camomille (apaisante), de bleuet, de plantain, de vigne rouge, d’euphraise, de mélilot, … ou simplement d’eau distillée ou de l’eau de consommation courante.
 
Le bain d’œil est généralement sur piédouche (petit ou grand) ou muni d’un petit pied tronconique.
Sa coupe, en forme d’amande, épouse la forme de l’œil grâce à ses extrémités relevées. C’est d’ailleurs ce détail qui vous permettra de le différencier d’un verre à digestif… enfin pour ceux qui avaient encore des doutes !
Un rince-œil sur pied mesure à peu près 5 à 6 cm de haut.
 
Le bain d’œil porte de nombreux noms : « baignoire d’yeux », « œillère », « baignoire oculaire » et de manière plus contemporaine il est appelé « rince-œil » ou « lave-œil ».
Dans le jargon médical, il peut prendre le nom « d’oeilletier » (il faut certainement y voir un petit lien humoristique avec le « coquetier »).
 
Les bains d’œil sont le plus couramment en verre, coloré ou transparent. Ils sont soufflés à la bouche pour les plus anciens et moulés pour les productions industrielles, donc plus récentes. Certains sont aussi en opaline et d’autres en cristal.
Il en existe en faïence, pour ce qui concerne les productions régionales et certains modèles plus précieux sont en porcelaine. Vous en croiserez en métal argenté ou en étain, spécialement pour le milieu hospitalier par exemple.
Enfin, les plus prisés furent réalisés en argent.
S’il porte un décor, celui-ci est très simple : frises de motifs comme des godrons, des frettes, des grecques, des pans coupés, … Sont aussi présents blasons, chiffres et autres monogrammes.
 
Un conseil : ce type d’objet étant très abondant, n’en achetez pas de cassés ou d’endommagés. Préférez les modèles en parfait état.
BIBLIOGRAPHIE 
Objets Civils et Domestiques 
par C. Arminjon et N.Blondel 
Relié: 632 pages 
Editeur : Imprimerie Nationale (1 décembre 1985) 
ISBN-10: 2110808128 
ISBN-13: 978-2110808127 
p 290 pour voir 4 photos de bains d'oeil

Galerie photos