Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireBouilloire à lait

Bouilloire à lait

Objets de la cuisine
Bouilloire à lait
Autrefois, les villageois achetaient leur lait directement à la ferme. Pas briques, ni de supermarchés, encore moins de lait stérilisé ! Ce lait était vraiment savoureux, crémeux et riche à souhait. Le goût du lait cru est vraiment étonnant, c'est délicieux. Rien à voir avec le lait UHT que nous consommons aujourd'hui.
Autrefois, ce lait cru était impropre à la consommation car il pouvait contenir des germes, parfois dangereux pour la santé humaine. Il pouvait héberger, par exemple, le bacille de la tuberculose!
Pour rendre ce lait « consommable », il suffisait simplement le faire bouillir une dizaine de minutes : les germes étaient ainsi détruits par la chaleur et le lait pouvait se conserver entre 2 et 3 jours, mis au frais.
L'objet du jour est donc une bouilloire à lait.
Elle s'appelle aussi "pot à bouillir le lait", "veille-lait" ou "garde-lait".
En lire plus
e vous dévoile tout de suite comment on s’en sert : 
ce type de bouilloires servait à pasteuriser le lait avant que le mode de stérilisation UHT n’existe.
Tout l’intérêt de cette bouilloire réside dans son étonnant couvercle troué. Celui-ci est doté d’un large trou central, en ressaut et d’une série de trous périphériques, plus petits.
Sur le couvercle, il y a très souvent une prise annulaire, pour pouvoir le saisir sans se brûler.
Ce chapeau bien particulier empêche, en effet, le lait de déborder. Dès que le lait est à son point d’ébullition, il devient mousseux et sort à grande vitesse de la casserole. Et lorsque la mousse formée au début de l’ébullition monte, elle sort par le trou central mais se liquéfie directement au contact de l’air et retombe dans le contenant par les petits trous situés sur le pourtour du couvercle.
Le couvercle est donc un système « anti-monte lait ».
Ce pot est doté d’une anse, en bakélite, en inox, en plastique. Mais, en réalité, il est très souvent fait dans la même matière que le corps de la bouilloire elle-même.
 
Il existe des bouilloires à lait en aluminium, en fer blanc, en fer émaillé,  unies ou décorées, en inox, en porcelaine, en terre vernissée, en grès. Le budget pour en acheter une est très raisonnable.
 
Dans la famille des "anti-monte-lait", vous en rencontrerez un autre type, en forme de rondelle en fer ou en verre. C’est un autre article à lire sur le site : l'anti-monte-lait!

Galerie photos