Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireBoule à détonner

Boule à détonner

Outils et instruments des métiers d'autrefois
En lire plus
La boule à détonner est soit un outil à part entière, soit un élément situé à l’extrémité d’un autre outil comme le diamant ou la molette de vitrier.
Elle sert à « détonner »… Ca ne vous aide pas trop, hein ???
Lorsque le vitrier trace un sillon avec la molette ou le diamant et que sa marge de verre est très fine, il ne peut pas utiliser de pince pour rompre le verre, car il risquerait de casser de trop grands morceaux. Il se sert donc d’une boule de détonner, qui est une boule métallique, pleine, donc massive et lourde.
La boule à détonner s'emploie en deux étapes successives.
 
Tout d’abord, en tapant fermement et à divers endroits rapprochés avec la boule à détonner sur la partie de verre à casser, le vitrier va créer une rupture physique dans l’épaisseur de la matière, suivant le tracé qu’il a effectué. En faisant ainsi filer le verre, le choc va fragiliser la masse et un trait blanc se forme dans l’épaisseur du verre, du début à la fin du sillon. Si la marge est suffisante, l’emploi de la pince est plus opportun que celle de la boule.
Mais, si la marge est insuffisante, le vitrier place la partie à supprimer entre la boule à détonner et la pane d’un marteau, et en tapant, doucement, il désagrège les morceaux de la marge, un par un.
 
La boule à détonner est l'alliée du vitrier, elle lui permet de réaliser un travail propre et net.

Galerie photos