Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet

Boulin

Objets de la vie pastorale et agricole
Pigeonniers du Lot
Le mot "boulin" signifie trou ou cavité, situé l'un ou l'autre dans le mur d’un pigeonnier.
Ce trou ne permet pas à l'oiseau d'entrer dans le batiment car s'agit en réalité d'une cavité dans le pigeonnier lui-même. Le boulin est l’emplacement dans lequel l'oiseau niche.
 
A l’intérieur du colombier ou du pigeonnier, batiment dédié aux pigeons et autres oiseaux semi-domestiqués, est divisé en nichoirs appelés « boulins ». Chaque boulin est le logement d’un couple de pigeons. Ces boulins peuvent être en pierre, brique ou torchis et alors ils sont installés dès la construction du colombier. Ler boulin peut aussi être en poterie (pots couchés, tuiles canal ou encore des cases réalisées en matériaux hétéroclites), en osier tressé en forme de panier ou de nid. Le boulin est souvent devenu un élément architectural décoratif dans les façades de manoirs.
Le nombre de boulins indique la capacité du pigeonnier : plus le nombre est important, plus le propriétaire est fortuné. C'était autrefois un signe extérieur de richesse que de posséder un beau pigeonnier, bien habité. Celui du château d'Aulnay avec ses 2 000 boulins et celui de Port-d'Envaux avec ses 2 400 boulins de terre cuite comptaient parmi les plus vastes.
Sachez que n'importe quel boulin ancien, mobile et en bon état, une fois nettoyé, peut resservir !

Galerie photos