Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilBoutiqueArt religieuxImage pieuse de sainte Louise de Marillac

Image pieuse de sainte Louise de Marillac

Art religieux
Réf.17.01.268
Ravissante petite image pieuse ancienne 
à l'effigie de Sainte Louise
Rare iconographie de Louise de Marillac
Bords ajourés, gaufrés et dorés, un piquetage sur le pourtour de l'image
Au dos, vous trouverez le texte suivant : 
"Sainte Louise
Très-fervente sainte Louise, inspirez-nous dans le choix
de nos lectures, afin que jamais des pages impies ne viennent
troubler notre âme, mais que de pieuses lignes dictées par Dieu
le fortifient et l'élèvent."
Villemur, éditeur, R. Serpente, 38. Paris
Une tâche dans la dorure en haut à droite et une autre visible au verso
Fin du XIXème siècle 
7.4 x 5 cm
 
Sainte Louise de Marillac (1591-1660)
Fille naturelle d’un grand seigneur, elle est élevée par les religieuses dominicaines de Poissy. En 1613, mariée à un simple bourgeois, elle devient Mademoiselle Le Gras. Son fils Michel lui donnera beaucoup de soucis. A 34 ans, elle se retrouve veuve. C’est alors qu’elle rencontre saint Vincent de Paul. Subjuguée par la charité contagieuse du prêtre, elle devient rapidement sa collaboratrice dans toutes ses actions charitables. En 1633, ils fondent ensemble la "Compagnie des Filles de la Charité", appelée communément "Soeurs de Saint Vincent de Paul". 
Louise, supérieure de la nouvelle communauté, oriente les soeurs vers tous les exclus de son temps : elle crée des petites écoles pour les fillettes pauvres. Elle organise l’accueil et l’éducation des enfants trouvés, développe la visite à domicile pour les malades pauvres. Elle envoie des soeurs auprès des galériens. Une passion l’habite : l’amour de l’homme créé à l’image de Dieu et racheté par le sang de son Fils unique. Comme Monsieur Vincent, elle mourra à la tâche. Son corps repose à Paris au 140 rue du Bac.
Cependant le personnage clef de sa vie est Saint François de Sales : la lecture de ses œuvres et la fréquentation du saint homme durant l’hiver 1618-1619, (il lui rend visite lors d’une maladie) est un fil rouge du récit de sa vie. Lors de la crise que Louise traversa en mai 1623, c’est l’intercession de saint François de Sales (récemment décédé) qui, à la Pentecôte, lui fait entendre une  voix intérieure qui lui prédira son avenir de Sœur. Dans sa maladie de février 1660, on eut recours à des reliques du saint qui lui procurèrent une rémission de sa maladie.
 
Qté
Image pieuse de sainte Louise de Marillac - Photo 1
Image pieuse de sainte Louise de Marillac - Photo
Image pieuse de sainte Louise de Marillac - Photo
Image pieuse de sainte Louise de Marillac - Photo
Image pieuse de sainte Louise de Marillac - Photo
Image pieuse de sainte Louise de Marillac - Photo
Image pieuse de sainte Louise de Marillac - Photo