Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireBroche de bavoir

Broche de bavoir

Autour du costume et du linge
Il existe très peu bijoux propres au nourrisson et au jeune enfant. 
La médaille religieuse qu’il reçoit à son baptême est son tout premier bijou. Cette médaille revête une importance symbolique au-delà du signe chrétien. Comme elle est bénie lors de la cérémonie, nombreux étaient (sont) ceux qui la portent comme une amulette protectrice.
Cet pendentif est accompgné d'une chaine, parfois d'une petite gourmette gravée au nom du nouveau-né et de la fameuse broche de bavoir. Une timbale, des couverts, une assiettes à bouillie, un hochet, en argent ou en métal argenté, venaient compléter cet ensemble de présents.
 
La tradition d’offrir cette broche de bavoir lors du baptême est la seule qui n’ait pas perdurée. C’est conjointement dû à l’évolution des mœurs et des règles de sécurité mises en place vis-à-vis du jeune enfant car l’épingle ne possède pas de système de sécurité. 
Elle était offerte par la marraine ou par le parrain. Elle se portait fièrement sur le bavoir ou sur le devant du vêtement pour les photos mais en réalité, elle a une autre fonction...
 
Cette ravissante broche servait à accrocher les deux pans du bavoir, dans le dos du bébé. 
De nombreux bavoirs anciens ne possèdent pas de système d’accroche, comme un jeu de lanières à nouer, ou un bouton.
Certains se posaient simplement sur les épaules du nourrisson et non du jeune enfant et cela fait une différence, car un nourrisson ne tente pas d’enlever son bavoir !
Pour les collectionneurs de ce petit bijou, quel plaisir de découvrir une si belle et grande variété de modèles !
Il existe des broches à sujets religieux, avec l'effigie de la Sainte Vierge, de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, des représentations des apparitions de Lourdes, parfois émaillées. Ces broches ont clairement des vertus protectrices. Certaines sont aussi porteuses d’un petit ange. On trouve aussi de très nombreuses broches avec noté le mot « bébé ». De très nombreuses broches portent le nom du bébé gravé et ceci explique que certaines broches soient vierges et encore en attente de leur gravure !
 
Il existe une fabuleuse variété de motifs décoratifs qui viennent enjoliver ces petits bijoux. La fleur est un motif récurant et la plus courante est la rose, suivie par le muguet, qui porte chance. Les décors sont très souvent typés "Art Déco" : motifs géométriques et typographie bien carrée. Ceci m’amène à dire que l’âge d’or de la broche de baptême se situe entre les années 1920/1940. Vous aurez constaté, au passage, la double appellation : « broche de baptême » et « broche de bavoir ».
 
Certaines de ces broches sont joliment émaillées, d’autres présentent des motifs enfantins, un décor ajouré et/ou en relief (très souvent estampé).
 
Les broches sont en métal argenté, en argent (poinçonné), en or (poinçonné) ou en métal doré (or laminé), en laiton, en cuivre.
Elles sont toujours de petites tailles : environ 3 cm. C'est donc un sujet de collection idéal!

Galerie photos