Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet

Cage à grillon

Jeux et jouets
Grillon
Rien n’est plus facile que d’élever des grillons!
En effet, ces animaux sont peu exigeants et s’adaptent très bien à la vie en captivité.
De très nombreux enfants, autrefois, prenaient plaisir à attraper ces insectes, non seulement pour les voir évoluer mais surtout pour les entendre chanter.
Une précision tout de même : la cage à grillon, de par sa petite taille, est uniquement destinée à faire chanter le grillon, non pas à le laisser vivre à plein temps dans un espace aussi confiné, cela serait bien trop cruel !
Le grillon captif est nourri avec des feuilles de salade ou de choux, des morceaux pelés de pomme ou de poire.
 
En France, il existe une vingtaine d’espèces de grillons, qui sont principalement des animaux vivants au sol, sous les feuilles, dans des terriers, dans les grottes.
Deux de ces espèces de grillons sont facilement identifiables en France : le grillon domestique (Acheta domestica) et le grillon provençal (Gryllus bimaculatus).
Le premier s’appelle « domestique » car il vit dans les habitations à l’abri du froid de notre climat. Il est originaire des déserts d’Asie et, embarqué par hasard sur les bateaux de marchandises, est arrivé en Europe, il y a très longtemps. Il vit l’hiver dans nos maisons, nos hangars et même dans le métro parisien !
L’autre grillon vit en Provence et autour de la Méditerranée. Il est plus gros et, contrairement à beaucoup d'autres grillons, ne creuse pas de terrier car il s’abrite sous les pierres ou les écorces. Vous le connaissez bien c'est celui qui fait "cricri" l'été : il « chante » fort.
En lire plus
Les stridulations des grillons sont l’apanage des mâles adultes : pour les réaliser, ils frottent leurs élytres (petites ailes dures) entre eux. C'est toujours l'élytre droit qui recouvre le gauche. L’élytre droit comporte, sur sa face inférieure la râpe stridulante ou « archet » qui va venir frotter la « chanterelle » ou « plectrum » de l'élytre gauche.
Ce chant, que l’animal peut moduler, lui sert à communiquer : lorsqu’il est fort, il lui permet de marquer son territoire ou d’impressionner un rival et lorsqu’il est faible, le grillon l’emploie pour séduire une femelle… Un vrai ménestrel !
 
Les cages qui permettent la captivité des grillons sont souvent de petites tailles, comme indiqué ci-dessus : elles ne sont guère plus hautes qu’un paquet de cigarettes. Leur taille réduite permet de les garder dans une main, voire sous l’aisselle… Pourquoi ? Car c’est la chaleur environnante qui déclenche le chant du grillon.
 
Ces cages sont le plus couramment en bois, avec de petits barreaux de fer.
Pour introduire le grillon, il suffit de lever une petite trappe frontale, réalisée avec 3 barreaux solidaires, coulissant de haut en bas. Ceci ne vaut que sur les cages les plus courantes.
Cela dit, vous pourrez découvrir d’autres types de cages et de systèmes de fermeture sur les photos ci-dessous.
D’une manière bien plus large, les cages à grillon furent réalisées avec une grande variété de matériaux : courge évidée,  coquillage,  os, ivoire, métal dont le laiton, terre cuite, bois,  rotin ou autres types de fibres végétales tressées comme l’osier. En France, elles sont le plus souvent en bois et métal, parfois en terre cuite.
Un seul grillon mâle doit être placé par cage car deux insectes ensemble se battent, s’entre-tuent et le mâle dominant finit par dévorer son colocataire!
 
Il vous dire qu’un grand nombre de cages que l'on peut trouver aujourd’hui, neuves mais aussi anciennes, provient de Chine. Et, oui, il s'en fabrique toujours là-bas. C’est d’ailleurs dans ce pays qu’on trouve la plus grande variété de cages à grillon, tant en terme de forme, que de matériaux.
 
En effet, les grillons occupent une place très importante dans la tradition chinoise. Ils symbolisent le bonheur, la chance et la longévité. La coutume chinoise est toujours d’offrir un grillon dans sa cage lorsqu’une personne emménage dans sa nouvelle habitation.
Ils représentent également le cycle de la vie éternelle et sont porteurs de diverses vertus.
Les dames de la cours impériales les conservaient près de leur lit, car ils étaient réputés pour être d’excellents soporifiques, avec leur chant entêtant.
Bref, vous l’aurez compris, les grillons sont et étaient, en ce pays, de vrais animaux de compagnie.
En outre, ils furent aussi élevés pour le combat.
Sous la dynastie Tang le grillon n’avait plus comme simple fonction le chant, mais devint un robuste insecte de combat permettant le gain d’argent. Depuis ce jour les chinois perpétuent cette tradition. Suite à l’interdiction des jeux d’argent en Chine cette tradition s’est perdue au milieu du XXème siècle.
 
Et pour finir, attention à ne pas confondre grillon et criquet : le grillon est noir alors que le criquet est gris-marron.
 
Les photos comportant un * sont issues du site  : http://vieux-outils-art-populaire.blogspot.fr
Je ne saura que trop vous conseiller de le visiter, vous y apprendrez une foule de choses!
Que l'auteur soit remercié pour ces clichés!

Galerie photos