Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireChampignon à repriser

Champignon à repriser

Objets pour les dames
La ravaudeuse
 
Le champignon à repriser est un cousin germain de l’œuf à repriser et de l’œuf de gantier. Il appartient donc à la grande famille des objets de couture. Il est le plus souvent composé d’une demie boule de forme applatie et d’un manche, qui, pour le champignon, fait office de pied !
Il possède le même usage que ses cousins : la ravaudeuse l'introduit dans le vêtement endommagé et le place au niveau du trou ou de l’accros, afin de le repriser. Le chapeau du champignon permet de maintenir le tissu tendu afin de faciliter la reprise, le ravaudage ou le remaillage de la partie trouée. Il propose une plus grande surface, pour une reprise plus étendue.
Il est très souvent en bois tourné dans la masse, cependant le pied et le chapeau sont souvent indépendants et « mariés » par soit par vissage, soit par emboitage.
Le bois employé est très souvent un bois dur comme du chêne ou du buis, qui prend une belle patine avec le temps. Les plus simples furent réalisés en bois de résineux et d’autres en hêtre.
Il existe diverses tailles de champignons à repriser, certains sont laissés au naturel, d’autres peints (en amanites phalloïdes !), certains sont publicitaires.
Il existe quelques modèles variés avec double chapeau et variations de la forme du chapeau.

Galerie photos