Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireChien de tonnelier

Chien de tonnelier

Outils et instruments des métiers d'autrefois
Il possède d’autres noms tels que « chien » ou « tiretoir », « trétoir », « traitoir », « tire » ou encore « serre».
On le nomme aussi « chien de tonnelier » ou « chienne de tonnelier », mais cette appellation devait induire que l’outil soit une pince totalement en fer. Or comme bien souvent dans nos campagnes d’autrefois, il y a mélange, accaparation des savoirs, des usages et souvent réemplois détournés d’objets usagés, si bien qu'il faut donner maintenant le nom de « chien de tonnelier » à l’outil en bois, doté d’un crochet en fer mobile.
 
Un "chien de tonnelier" se reconnait grâce à la définition suivante : « manche dont l’extrémité taillée en biseau, est munie d’un crochet de fer articulé recourbé vers le biseau. L’engin permet de faire levier sur une douelle en s’appuyant sur la voisine pour placer un brin de jonc ou pour écarter une douelle afin d’encastrer le fond ». Dictionnaire des outils, Daniel Boucard, p.681.
Et un traitoir est défini comme suit : « sorte de bâton à crochet de fer utilisé par les tonneliers pour poser les cercles sur les tonneaux » Boucard, p.690
Un trétoire est défini comme suit : « chien ou tire à barrer  de tonnelier / pince de bois à l’usage des vanniers ».Boucard, p.696
Donc pour synthétiser le tout, le traitoir est un outil à levier et à crochet articulé, qui peut être en bois ou en métal et servir aux tonneliers et aux vanniers, mais c’est avant tout un objet de la tonnellerie.
Cet outil mesure environ 50/ 60 cm avec son manche.

Galerie photos