Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireColombe d'Abondance

Colombe d'Abondance

Objets de curiosité
Colombe d'Abondance
La colombe de berger ou colombe d'Abondance est un objet décoratif, fait plutôt rare dans la catégorie des objets d’Art Populaire, qui sont plus souvent des objets utilitaires.
Elle représente un oiseau en bois, au plumage déployé.
Ce ravissant objet était réalisé par les paysans, lors des longues soirées d'hiver ou par les bergers qui gardaient les troupeaux dans les alpages.
Elle se trouvait autrefois suspendue dans la salle de la fruitière appelée « pêle » ou encore dans la pièce commune. Elle était offerte comme cadeau décoratif et considérée comme porte-bonheur, symbole éternel de paix. Elle protègeait la demeure qui l'abrite et l'amitié de ceux qui l'offraient. Elle était aussi un présent pour une naissance ou un mariage.
La colombe de berger est un objet d'art populaire dont l’origine remonte aux colporteurs venus des pays de l’Est.
Cet élégant objet d'art populaire se trouvait en France dans la vallée d’Abondance et de Morzine en Haute Savoie mais aussi également en Suisse, en Allemagne, en Autriche, en République Tchèque, en Pologne, en Norvège, en Suède, en Finlande, en Russie et au Canada.
La colombe en bois est considérée dans la vallée d'Abondance comme un objet de tradition locale, c’est de là que vient sa seconde appellation : « colombe d’Abondance ».
En lire plus
La fabrication est pratiquement la même dans toutes les régions du monde. Toutefois des nuances existent : taille de la colombe, finesse des découpes, formes du corps, de la tête et du cou.
Elle est donc composée de deux morceaux de bois, d'épicéa ou de tilleul, finement taillés au couteau en lamelles puis assemblées à mi-bois au centre du corps : un morceau pour former d'une part la tête, le corps et la queue, un autre pour les ailes.
Le bois d'épicéa, fin et tendre, est particulièrement bien adapté à sa fabrication, c'est un bois très courant en vallée d'Abondance, une fois que celui-ci à bien séjourné dans l'eau, il est prêt à être travaillé.
L'outillage est simple : il s'agit d’un opinel.
« Il faut d'abord débiter deux parallélépipèdes de bois de dimensions équivalentes, l’un pour la tête, le corps et la queue, l'autre pour les ailes. Le corps et la tête sont taillés, ainsi que les mortaises destinées à assembler les deux morceaux. Des encoches sont alors pratiquées dans les blocs pour reproduire le dessin des plumes. Les encoches terminées, il faut fendre le bois en fines lamelles pour la réalisation des plumes. Enfin, il faut déployer les lamelles en éventail en les imbriquant les unes dans les autres, grâce aux encoches. Il existe deux méthodes pour déployer les plumes, celle utilisée pour la queue consiste, à partir d'une lamelle extrême, à emboîter alternativement les autres lamelles à droite puis à gauche. Pour les ailes, elle consiste à emboîter les lamelles à partir d'une lamelle extrême, supérieure ou inférieure, toujours du même côté, créant ainsi un mouvement ascendant ou descendant. Enfin, les deux morceaux de bois sont emboîtés l'un dans l’autre.
Les ailes et la queue sont immobilisées le temps du séchage de façon à obtenir la forme souhaitée.
Aucune colle n'entre en jeux dans la fabrication des Véritables Colombes d'Abondance. »
Extrait issu du site : http://colombesdabondance.free.fr/secrets.htm
 
Fabriquée surtout par des « anciens » qui la vendaient épisodiquement aux habitants de la vallée et aux touristes, la colombe d’Abondance n'est pas, a priori, un objet à vocation touristique.
 
De nos jours, il reste quelques artisans et passionnés qui détiennent encore ce savoir-faire.

Galerie photos