Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet

Cueille-fruit

Objets de la vie pastorale et agricole
Cueille-fruit en tôle
Cueillir un fruit mûr qui a poussé à la cime d’un arbre peut être problématique!
Il existe différentes techniques « pas très catholiques » et parfois très dangereuses pour récupérer les fruits.
-Secouer l’arbre, à la manière de ce qui est fait pour les mirabelles, en risquant de faire tomber des fruits pas mûrs et de casser des branches.
-Jeter des pierres et des bâtons, en visant les fruits et en essayant de ne pas les prendre sur la tête lorsqu’ils retombent !
-Faire monter sur l’arbre quelqu’un agile et de léger (les enfants adorent ça !) et croiser les doigts pour qu’il ne se casse pas la figure. Et encore, il faut monter avec un panier, pour stocker sa cueillette et le redescendre alors qu’il est bien lourd…
-Jeter les fruits depuis l’arbre n’est pas une solution car ils se talent et s’abîment en tombant par terre pour peu que le rattrapage soit loupé ! 
Bref, vous l’aurez compris, ces tentatives parfois malheureuses ont poussé nos ancêtres à créer un nouvel outil astucieux pour récolter plus prudemment les fruits arrivés à maturité.
Peut être l’aurez vous remarqué, l’outil possède un réceptacle dont la forme s’approche de celle de la main de l’homme lorsqu’il veut cueillir le fruit.
Le cueille-fruit est constitué d’un gobelet à bord dentelé entre les dents duquel il faut habillement glisser la queue du fruit et d’un manche, parfois télescopique, qui permet d’aller chercher les fruits perchés en haut de l’arbre.
Il s’utilise facilement : il faut glisser le fruit accroché dans le gobelet, positionner le pédoncule ou la queue du fruit au bas d’une dent et faire pivoter le gobelet pour rompre l’attache. Les plus habiles cueilleurs peuvent décrocher deux fruits en même temps.
Il est recommandé de tapisser le fond du gobelet de tissu ou de journal pour amortir les chocs.
En lire plus
Il existe différents types et formes de cueille-fruits.
 
Les gobelets peuvent être en forme de panier à fond rond, en forme de cône ou de corolle, en forme d’entonnoir ou à bords droits.
Les dents qui constituent la couronne peuvent être de différents modèles : sommet carré,  pointu ou arrondi, d’aspect général en forme de flèche, de pétale, de feuille ou d’ogive, …
Certains gobelets sont en grillage fin réalisé en fils de fer tressés ou en grillage à poule. Ils peuvent aussi être un sac en toile de coton qui amoindri les chocs lorsque le fruit tombe. Ce type de réceptacle souple peut être fixé sur un mécanisme pivotant.
Il existe en outre le rare modèle à pince, ressemblant à un œuf et s’ouvre à la verticale pour gober le fruit. 
 
Les cueille-fruits sont en fer blanc, en tôle de fer, en tôle galvanisée, en zinc, en laiton, en aluminium, en bois et maintenant en plastique.
Ils sont parfois peints en vert, en rouge, en blanc, ou laissés bruts. La tôle est parfois estampée ou découpée en ajour pour laisser apparaître décors et motifs.
Nombre d’anciens cueille-fruits pourraient être qualifiés aujourd’hui de « home made » (traduction : fait maison) : vous en verrez réalisés avec de vieilles boites de conserve, des fonds de bouteille avec des pommes d’arrosoir ou bricolés.
 
Ceux qui sont en tout bois sont, eux aussi, faits maison, ils appartiennent plus que les autres au domaine de l’Art Populaire, c'est-à-dire fait par son propre utilisateur. Ils n’en sont pas moins utiles et parfois même plus esthétiques.
Pour les concevoir, il vous suffit de faire une rondelle dans un bois bien sec, faites un trou central. Taillez 6 à 8 longues dents dans du chêne, du châtaigner, du tilleul ou un résineux. Fixez les dents sur le pourtour de la rondelle. Trouvez un manche en bois léger, du bambou pourrait aisément aller et emmanchez-le dans l’orifice de la rondelle. 
L’emboîtement de ces éléments peut se faire sans colle : immergez l’assemblage 10 minutes dans un seau d’eau. Vous faites ainsi gonfler les fibres du bois. 
Pour les moins bricoleurs, vous pouvez aussi couper le fond d’une bouteille, le fixer à un manche et le tour est joué !
 
Votre cueille-fruit est prêt. Il ne reste plus qu’à attendre que les fruits mûrissent !
Dernière info, l’autre nom du cueille-fruit est le "cueilloir".

Galerie photos