Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireCuillère à médicament

Cuillère à médicament

Objets de la médecine et la pharmacie
Voici la description de cette cuillère particulière, donnée par Mesdames Arminjon et Blondel dans leur ouvrage « Objets Civils et Domestiques », page 344 :
« Cuiller en métal dont le cuilleron comporte un couvercle plat à charnière pour absorber les médicaments à odeur désagréable ».
Ces cuillères, parfois en argent et le plus généralement en étain, étaient d'un usage courant dans la pratique de la médecine au XIXème siècle.
Les premières cuillères, qui servaient à doser la quantité du médicament à ingérer, ont été créées en 1827 par Charles Gibson, un inventeur anglais. Il les pensa alors munies d'un couvercle pour un usage facilité. 
Vous les reconnaîtrez facilement par la mention "GIBSON INVENTOR" qui est notée sur le couvercle.
Sur certaines cuillères françaises, vous verrez la présence d’un poinçon « A.CARON, breveté SGDG ». 
Le couvercle à charnières peut être ouvrant soit sur la totalité du cuilleron soit sur une petite surface, telle une petite trappe. Dans ce cas présent, la cuillère est très probablement anglaise.
Le principal but du cuilleron doté d’un couvercle est bien sur de faire absorber un médicament à une personne malade, parfois alitée, sans renverser le contenu. 
D’ailleurs sur certains modèles, vous noterez que le manche tubulaire est totalement creux : celui-ci fait fonction de pipette. Il permettait de réguler le débit du médicament avec le pouce.
A l'opposé, vous remarquerez une ouverture pour l'écoulement de la potion. Elle se plaçait dans la bouche du malade.
Cet objet vient en complément du biberon de malade dans les soins apportés au souffrant. Elle permet de faire boire de petites quantités.
Ces cuillères furent employées en premier lieu pour la prise d'huile de ricin, aux vertus laxatives et purgatives notoires.
Les cuillères à médicament étaient alors principalement destinées aux enfants et parfois aux patients difficiles comme les aliénés qui pouvaient refuser la prise de médicaments.
Par leur emploi simple et facile, leur usage s’est largement démocratisé.
Il existe plusieurs modèles de cuillères à médicament et nombreuses sont celles provenant d’Angleterre. 
Les plus anciennes sont celles en étain et datent du premier tiers XIXème siècle.
Et, pour finir, la cuillère à médicament porte aussi le doux nom de « cuillère à potion ».

Galerie photos