Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireEtouffoir à braises

Etouffoir à braises

Objets du quotidien
Nos ancêtres lui donnèrent aussi les noms de « braisier », « braisière », ou encore « cloche à braises ».
 
L’étouffoir à braises est un grand récipient métallique fermé hermétiquement, grâce à un couvercle bien hermétique. Il s’en trouve en fer ou en cuivre. Les femmes les posaient au sol,  près de la cheminée, car elles y mettaient des braises incandescentes. La raréfaction de l’air, dans le pot refermé empêchait  les braises de se consumer, dans le but de les transformer en charbon de bois.
L’étouffoir est cylindrique, muni d’anses latérales et d’un couvercle emboîtant, à fond plat, porté par une haute batte, qui est une large et haute bande de métal et qui sert de socle permettant de l’isoler du sol.
Vous trouverez aussi des modèles d’étouffoirs, qui consistent en une grande cloche en poterie plombifère ou en métal (tôle de fer ou fonte) d’environ 60 cm de diamètre, munie d’une anse que l’on place directement sur les braises.
L’étouffoir avait sa place dans de très nombreux foyers mais aussi chez certains artisans comme le boulanger, dont le four était un élément essentiel de l’activité !
 
Source : Objets Civils Domestiques, C.Armijon et N.Blondel, p.452

Galerie photos