Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireEtui à aiguilles

Etui à aiguilles

Objets pour les dames
Voici un objet, somme toute, très commun, qui peut, grâce à des mains expertes, devenir une vraie petite œuvre d’art !
 
Les témoignages laissés par nos ancêtres nous laissent parfois admiratifs, vous pourrez le constater avec cet objet.
 
« Etui à aiguilles » : voilà une expression qui n’a pas besoin d’être explicitée, elle s’explique toute seule.
L’objet en lui-même est donc un étui qui permettait aux femmes de ranger leurs aiguilles à coudre. 
C’est un petit contenant  dont la forme la plus courante est longue et droite, adaptée à la forme des aiguilles qu’il contient.
Il peut être composé de deux parties qui s’imbriquent, se visent ensemble ou d’un corps fermé par un bouchon recouvrant.
L’étui se glissait dans la poche, dans une boite à couture, dans un petit nécessaire de couturière. Il pouvait se porter en pendentif ou sur une châtelaine pour les plus précieux.
Objet typique pour l’ouvrage des dames, il fait partie de la famille des porte-aiguilles, épingliers et boîte à aiguilles.
Il est d’ailleurs fréquemment confondu avec le porte-aiguilles, qui est un petit carnet contenant des feuillets de tissu reliés, sur lesquels sont piquées les aiguilles à coudre et les épingles ou avec les boites à cure-dents.
 
L’autre nom de l’étui à aiguilles est « aiguillier ».
Au delà de l’aspect « technique » de l’objet, ce qui nous intéressent ici, c’est l’originalité du décor et les matériaux employés. Donc pas trop de texte mais beaucoup de photos !
Pour ce qui concerne l’Art Populaire, n’oubliez pas qu’il est fait par son propre utilisateur ou par une personne qui n’est pas artiste. 
C’est là que réside le côté étonnant de la chose car les décors vous surprendront par leur originalité, leur élégance et leur finesse.
 
Le choix des matériaux employés est très vaste : il peut être en corne, en os, en ivoire (surtout du côté de Dieppe), en bois tel que le buis ou le corozo qui se sculptent bien et permettent un travail très fin, en nacre, en marqueterie de paille, en pomponne, en argent et en or pour les plus précieux… Tout est possible, tout est permis !
 
L’étui à aiguille a pu être offert comme présent d’amour, tout comme le plioir. Dans ce cas précis, il a été réalisé par le fiancé et offert à sa promise en témoignage de l’affection qui liait les jeunes gens.
Pour identifier la région d’origine de l’objet, seuls les matériaux et les décors peuvent vous orienter.
L’étui à aiguilles fait aujourd’hui parti des petits objets de vitrine, très collectionné.

Galerie photos