Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet

Faisselle

Autour du beurre et du fromage
La faisselle appartient à la famille des moules à fromage. 

 

Certains, par erreur, appellent l’objet « faisselle » une esclisse. Mais une esclisse est uniquement un moule qui donne sa forme au fromage.
 
Les premières faisselles sont donc de petits paniers en osier tressés assez serré.
Le fromage était déposé dans un linge pour être facilement démoulé.
La faisselle se posait sur un égouttoir à fromage dit aussi "pousset" ou "égoutasse". 
Il s’agit d’un plat creux permettant de recueillir le petit lait, il est muni d’une grosse prise en main centrale sur lequel le fromage s’égouttant était posé et d’un bec verseur.
 
Une faisselle peut avoir différentes formes : carrée, circulaire ou polylobée…  Et elles sont généralement de petites tailles, excédant rarement les 20 cm de diamètre. 
Les plus petites sont réservées aux fromages individuels et à certains fromages de chèvre et de brebis.
Il existe un type de faisselle très haute pour la réalisation d’un genre de fromage de chèvre.
En réalité, il existe tous types de faisselles en fonction du fromage à réaliser.
 
En ce qui concerne les matériaux employés, il se trouve des faisselles en terre vernissée, en terre cuite, en grès, en zinc, en fer blanc, en porcelaine et en bois.
Chaque matériau est typique d’une région : le bois pour les régions de montagne couvrant le Doubs, les Alpes, de la Haute Savoie jusqu’au Queyras et se trouvant aussi dans les Pyrénées, l’osier pour le sud de la France, en Midi-Pyrénées et en Provence (il existe d’ailleurs en Corse un fromage frais qui se fait encore dans une faisselle en osier), en terre vernissée du côté des Pays de Loire, de la Sarthe, de la Bourgogne, de la Franche Comté et du Juras. 
Le fromage en faisselle a été réalisé partout en France.
Les noms locaux de la faisselle sont "fachalle" dans le Juras, "fachelle" ou "féchelle" dans le Berry et le Bourdonnais, on le nomme aussi "fecelle", "fercelle", ou "farcelle".
 
Les faisselles les plus recherchées sont en terre vernissée de Ligron et les plus belles sont les modèles polylobés qui reçoivent des décors incisés sur le fond. Vous y trouverez souvent des décors religieux.
Celles des Pyrénées sont aussi très prisées.
 
Néophytes, attention ! Il existe un autre petit pot repercé de trous, c’est le cuillerier. 
Il permettait de laisser s’égoutter les couverts en bois. Attention donc à la confusion…

Galerie photos