Objets d'hier A voir Documentation Annonces





Nouvelle recherche
 

CROCHETS DE BLOUSE



Ils appartiennent à la même famille que les agrafes de mante, mais … comme ils sont plus petits et qu’ils concernent un autre vêtement, j’en ai fait une catégorie à part.

Ces crochets sont réservés aux blouses d’homme et ce qui permet de les distinguer, c’est que ce sont les modèles réduits des agrafes de mante.

 

Voici une autre information qui vous permettra de bien les identifier : ces petits modèles sont tous moulés.

 

« Les agrafes de blouses d’homme dites aussi « crochets de blouses », existent aussi en fer et en laiton estampé.

Dans de nombreux exemplaires, une chainette à cinq anneaux ronds complète le bijou.

Les modèles en argent sont de forme discoïde et en argent généralement bombés, avec sur le pourtour trois pattes de fixation, également discoïde et perforée.

Le décor est constitué d’une fleur entourée sur les modèles de la deuxième moitié du XIXème siècle, d’un galon circulaire guilloché ou amati portant un rinceau ou des feuilles schématisées par quelques coups de burin.

Sauf exception, le crochet et la patte sont aménagés dans la même pièce de métal que la moitié de l’agrafe à laquelle ils appartiennent. Un modèle un peu moins courant présente, au centre un décor de fleuron ajouré à pétales tournoyants fixé en applique par soudure. Les modèles ci-dessous existent en or mais ils sont rares en Poitou.

Ceux en fer estampé affectent la forme de l’extrémité d’une patte de lion et sont peints en noir. Ceux en laiton, également estampés, représentent des palmettes, pattes de lions, etc, … et sont munis de chainette. Leur fabrication ne semble pas régionale alors que les modèles en argent sont souvent issus des ateliers niortais.

Les pièces sont marquées d’un crabe, garantie pour les petits ouvrages d’argent produits dans les départements à partir de 1838.

D’après Gelin, (La Tradition en Poitou-Charentes), la blouse d’homme se généralise à partir de 1840, ce qui explique que peu de poinçons antérieurs à 1838 figurent sur les agrafes. D’autre part, ce type de bijoux sont également appelés crochets de blouse (ou paire de crochets) dans de nombreux document du siècle dernier. »

Extrait du livre : -« Les bijoux traditionnels poitevins », catalogue des collections publiques du Poitou-Vendée, par Christian Gendron, Edition Musées Vivants, Niort, p.83

 

Voici les types trouvés :

-décor gravé

-décor ajouré de fleuron

-en fer et en laiton

 

Les agrafes masculines les plus vieilles sont souvent plates avec décor ajouré et gravé d’un motif végétal et terminées par un as de cœur ou de pique vers l’extrémité tréflée ou polylobée.

A ces modèles succèdent ceux en forme de disques bombés gravés d’un motif floral et cantonnés d’une large patte d’attache prise dans la même pièce de métal.

Cette même forme se retrouve, en réduction, dans les agrafes de blouses d’homme dont l’usage va se perpétuer jusqu’à la seconde guerre mondiale, en argent, et plus rarement en vermeil ou en or.

On trouve plusieurs types de modèles :

-décor facetté à fleuron central et palmette terminale

-décor facetté, ajouré, à cabochon central

-à plaques rondes pleines et bombées, à décor gravé

-à décor estampé ou embouti

-à motif central en palmette

-à motif central en marguerite

-à motifs central en entrelacs

-à gerbes d’épis et croissants

-à décors divers et bordures ajourées rapportées

-à plaques ajourés plates

 

Je vous conseille bien évidement de lire l’article sur les agrafes de mante, histoire de faire totalement le tour du sujet.

 

Sources :

: -« Les bijoux traditionnels poitevins », catalogue des collections publiques du Poitou-Vendée, par Christian Gendron, Edition Musées Vivants, Niort, p.83

 

VOUS POUVEZ ACHETER CE LIVRE, 17€, port inclus à l’adresse suivante :

http://www.musees-poitiers.org/publications.htm




CROCHET DE BLOUSE

CROCHET DE BLOUSE

CROCHET DE BLOUSE

CROCHET DE BLOUSE

CROCHET DE BLOUSE

CROCHET DE BLOUSE

CROCHET DE BLOUSE

CROCHET DE BLOUSE