Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet

Gobe-mouche

Objets du quotidien
Gobe-mouche
Le gobe-mouche est un piège à insectes, qui fut initialement prévu pour les mouches et qui a ensuite servi pour les guêpes.
Un gobe-mouche est un récipient en verre dans lequel il faut verser un liquide sucré pour attirer les mouches. 
Il s’agit d’un genre de bouteille qui est de forme sphérique et comporte un goulot vertical central fermé par un bouchon de liège. Il se reconnaît par sa large ouverture située au milieu du fond et dont le bord est retroussé vers l’intérieur. Cette goulotte creuse sert de réceptacle au liquide sucré qui doit appâter les insectes. Les plus anciens gobe-mouches sont posés sur de petits pieds en verre rapportés à chaud. 
Les goulots de certaines bouteilles, comme les bouteilles à vairons ou certaines bouteilles ordinaires anciennes ou encore les gobe-mouches les plus anciens, se faisaient au moyen d'un cordon de verre rapporté, posé à une hauteur convenable et façonné aux fers.
Bref, la forme de la bouteille est de telle manière que les insectes rentrent sans  pouvoir ressortir.
Un gobe-mouche pouvait se poser sur la table : par les pieds le gobe-mouche est surélevé, les insectes peuvent se passer en dessous, ou bien se suspendre, soit par une cordelette attachée au goulot ou pour les plus récents, grâce à une petite tringle en métal située dans la bouteille et dont l’extrémité recourbée permet de la suspendre à une branche.
En lire plus
Voici les deux usages qui sont fait du gobe-mouche.
 
D’abord, soyons honnêtes, les insectes volant sont gênants lors des repas pris à l’extérieur. 
Les guêpes, en trop grand nombre, rendent les déjeuners dehors pénibles.
Mis à proximité de la table, suspendu à un arbre ou éventuellement posé grâce à ses pieds, le gobe-mouche peut permettre de passer un repas serein !
 
L’autre emploi fait du gobe-mouche est lié à l’exploitation de vergers.
Lorsque les fruits sont trop mûrs, ils tombent par terre et souvent s'abîment en laissant apparaître des blessures, puis et se décomposent. Les guêpes, friandes de la chair sucrée, viennent se nourrir sur les fruits.
 
En outre, vers la fin de l'été et lorsqu’il y a de fortes chaleurs, elles peuvent aussi s'en prendre directement aux fruits mûrs encore accrochés aux branches, les abîmant irrémédiablement.
Quant aux mouches, elles se délectent elles aussi des fruits mûrs et en prime viennent y pondre des œufs, rendant les fruits impropres à la consommation et aussi invendables.
Pour se prémunir de tels fléaux, la pose de gobe-mouches est essentielle.
 
C’est le principe de liquide sucré, comme l’est le jus du fruit, est repris dans les pièges à guêpes, pour les attirer et les piéger. C’est le piégeage des guêpes qui donne les meilleurs résultats. La capture des insectes se fait dans des gobe-mouches en verre appâtés, fixé dans les vergers, à raison d’un ou deux globes par arbre, disposés sur la face méridionale de l'arbre, à l'abri du feuillage pour éviter une évaporation trop intense du liquide appâteur.
 
Pour les écolos, sachez que l’emploi d’un produit insecticide peut être remplacée par un classique sirop de grenadine, d’orgeat, un mélange de sirop et de bière mais attention, pas de miel !

Galerie photos