Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireRossignol de serrurier

Rossignol de serrurier

Outils et instruments des métiers d'autrefois
Gravure ancienne "clés"
Un "rossignol" est un outil qui sert à crocheter les serrures : c’est le complice des serruriers et des cambrioleurs !
 
Son nom provient d'Antoine Rossignol, cryptologue du XVIIème siècle et non pas à cause de l'oiseau. Ce chercheur, amoureux des chiffres et autres codes cryptés, est devenu l'un des meilleurs experts en codage et chiffrement de données mais aussi un spécialiste en décryptage de communications sécurisées.
L'histoire relate, mais sans véritable preuve, que la toute première clef passe-partout, appelée « clé squelette », aurait était inventée par Antoine Rossignol afin d'ouvrir toutes les serrures du royaume de Louis XIV.
 
Par glissement sémantique, un « rossignol de serrurier » est un ensemble de clés passe-partout : une combinaison de clés pour ouvrir tout type de serrure, ce qui permet d’ouvrir toutes les portes !
Le rossignol prend la forme d'un jeu de plusieurs fausses clefs dont les formes des pannetons sont assez particulières, chacune étant unique.
Celles-ci se caractérisent par des pannetons simples et complexes, dotées de divers crans plus ou moins travaillés, permettant de débloquer différents types de cylindres.
L’ensemble de ces clés est regroupé sur un anneau qui s’appelle une « volière ».
 
Attention à bien noter cette précision : une clé passe-partout est seule, un rossignol est en ensemble de clés simples et complémentaires.

Galerie photos