Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilEspace documentaireRouleau à beurre

Rouleau à beurre

Autour du beurre et du fromage
Rouleau à beurre, photo Mucem
Un rouleau à beurre est un plus ou moins long cylindre en bois ou en céramique, qui présente sur la surface de celui-ci des décors réalisés en creux. 
Cet ustensile sert à décorer les mottes de beurre et appartient à la même famille que les marques à beurre (voir article à ce sujet sur le site).
 
A quoi sert un rouleau à beurre ? 
En plus du joli décor réalisé sur la motte, qui est une plaisir pour les yeux, les motifs et les inscriptions ainsi réalisés dans la masse du beurre servent à en identifier la provenance et la quantité mais aussi la qualité.
Le rouleau, apparemment très utilisé dans le centre de la France, était utilisé pour marquer et orner le beurre présenté sous forme de motte de forme conique. Ceci ne vaut que pour les rouleaux larges. En effet, la longueur du rouleau était adaptée à la forme de la motte et permettait d’y réaliser le décor complet en le passant sur la partie conique, autour d’un axe invisible qui aurait été le sommet de la motte. Les dessins de ces marques permettaient, lors de la vente, de vérifier que la motte ainsi présentée n’avait pas été entamée.
Les plus petits rouleaux servaient plus couramment pour les bords d’une motte plus plate.
 
Les décors étaient incisés ou réalisés à la gouge ou encore au canif. Le choix du bois était donc primordial. Réalisés à la maison pour beaucoup, le soir, lors de la veillée, le rouleau à beurre était un outil employé principalement par la femme. Les plus beaux furent, à n’en pas douter, réalisés par des artisans mieux outillés et plus expérimentés.
Pour une sculpture de qualité, les anciens employaient du bois de noyer blanc, bois ayant moins de tannin et pouvant de ce fait être employé pour un usage alimentaire. Le buis, bois très dur à grain fin, très prisé pour la réalisation de fines et élégantes sculptures, était très apprécié, mais aussi le hêtre, l'érable, le platane, le cormier et parfois certains fruitiers furent aussi utilisés, tels que le pommier et le poirier.
 
Les décors que vous pourrez admirer sur les rouleaux à beurre sont d’une infinie variété. Ils sont tout droit sortis de l’imaginaire de son créateur et l’homme peut être grandement génial à ce sujet.
Vous pourrez admirer des motifs géométriques (quadrillages, points, cercles, losanges, rosaces, motifs lenticulaires, chevrons, dents de loup, …), végétalisants (feuilles, fleurs, fruits, …), religieux (croix, ostensoir, initiales INRI, crucifix,  instruments de la Passion,…). Mais aussi, on trouve des monogrammes, des blasons, des cœurs, des palmettes, des étoiles, la représentation du soleil, de la lune, de vases, de Croix de Malte, des fleurs de lys, … le tout en frises, en semi, en cartouches, parfois regroupés en registres délimités qui se superposent ou se jouxtent.
 
Le rouleau à beurre peut être muni de deux prises latérales, qui en permettent une meilleure préhension, mais ce n’est pas le cas le plus fréquent.
Attention, à ce titre, à ne pas mélanger le rouleau à beurre avec la marque à biscuit.
La marque à biscuit se présente sous la forme d’un rouleau, avec deux prises latérale. Sur son corps sont sculptés des petites cases, au centre desquelles il y a un motif en creux.
 
La marque à beurre est un très bel objet, recherché. 

Galerie photos