Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet

Vierpot

Objets pour les messieurs
Cet élégant pot porte aussi le nom de "vaclette".
 
Le vierpot est un objet familier que les hommes trouvaient autrefois dans tous les estaminets du Nord de la France. Dans les quoi ? Les estaminets ? Heum, heum, … ?!
Estaminet : ce un mot n’est plus guère employé, mais il désigne pour un lieu très prisé autrefois pour sa convivialité : le bar ou café.  Mais attention, chauvins du Nord, ce mot vous appartient car il ne s’emploie que dans quelques départements du Nord et de Belgique.
Voici d’ailleurs une définition bien complète : un estaminet est un débit de boisson, synonyme de café, mais servant en général de la bière et proposant aussi du tabac. Ils se situent en Belgique, en Nord-Pas-de-Calais et en Picardie. Ils font partie du patrimoine culturel des Pays du Nord.
 
Le vierpot trouvait sa place sur le comptoir des estaminets : il s’agit en réalité d’un pot contenant des braises incandescentes. Sur les côtés du pot, les clients posaient leurs pipes pour en chauffer le fourneau. Puis à l’aide d’une petite pelle (de la taille d’une pelle à couvot), le fumeur saissait une braise, qui lui permettait d’allumer et d’entretenir sa pipe. 
Il fut employé durant les XIXème et XXème siècles.
Aujourd'hui, on donne le nom "estaminet" à des tavernes ou auberges typiques qui reprennent en décoration des ustensiles anciens et des décorations typiques, rustiques et traditionnelles.
Le vierpot est un objet métallique : le pot est très souvent en cuivre, mais aussi en laiton ou en fer émaillé (parfois décoré, voir la photo ci-dessous). Le vierpot possède une sorte de cuve intérieure amovible pour un nettoyage facilité. Cette cuve n’est pas en cuivre, métal trop précieux pour être noirci par les braises, mais plus simplement en tôle. Il est aussi doté de deux anses, avec lesquelles on se saisissait du pot, car les parois étaient évidemment chaudes pour être prises à pleines mains. Ces anses sont garnies de poignées en bois au centre.
Le pied est monté sur piédouche, ce qui le rend relativement élégant. La base de ce pied est en bois, bien souvent.
On le trouve parfois avec sa pince à braise et une pelle à couvots.
 
Un vierpot mesure environ 20 cm de haut.
C’est un objet assez recherché, il est cependant mal identifié et finit bien souvent en cache-pot ! 

Galerie photos