Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Visiter la page Facebook Visiter la page Instagram Visiter la boutique Ebay
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilBoutiqueArt et objets religieuxPetit Enfant Jésus en cire

Petit Enfant Jésus en cire

Art et objets religieux
Réf.19.01.235
Enfant Jésus en cire dans un jardin clos
Boite constituée de cordons de cire, à la manière des cires de deuil du Pays Basque 
Décor appliqué de motifs floraux, cire dorée (souvent dédorée) 
Enfant Jésus en parfait état
Dans le petit jardin, papier doré et mousse naturelle 
Vitre sale depuis l'intérieur
Eléments du décor floral extérieur manquants (parties saillantes cassées par endroits) 
Dernier cordon de cire libre par endroit mais collé son extrémité 
Cire poussiéreuse par endroits malgré un nettoyage au pinceau 
Travail de religieuse cloîtrée 
Fin du XIXème siècle 
Hauteur : 6.7 cm
Largeur : 11.3 cm
Profondeur : 4.5 cm 
 
Envoi de cette jolie pièce par La Poste, en Colissimo assuré pour 15.00 € 
We ship worldwide.
 
Si on en apprenait plus au sujet du travail des religieuses cloîtrées :  
 
Ces petits sujets en cire étaient généralement réalisés par des religieuses cloîtrées.
Le travail manuel auquel les moniales s’adonnaient durant la journée était fait avec dévouement et constance, dans le silence.
Il faisait partie de leur formation ascétique, en lui donnant une dimension spirituelle. Le travail manuel, personnel et collectif, était vécu comme un exercice de charité, de pauvreté, d’obéissance, pour le service et la vie de la communauté, le tout dans une grande notion d’abnégation évangélique.
 
La confection d’objets en cire requiert des matériaux naturels, faciles à trouver pour les religieuses et mais aussi peu onéreux, comme de la cire d'abeille et des cheveux, mais aussi des yeux en verre et du plâtre ainsi que des moules, des emporte-pièce, des couteaux pour sculpter et des spatules pour lisser la cire démoulée.
Elles faisaient d’abord fondre la cire dans de grandes marmites de la cuisine du monastère avant de la teindre, selon les besoins. Par la suite, les fleurs et les fruits étaient façonnés à la main, alors que la cire destinée à la fabrication de petits Jésus était coulée dans des moules.
Après le séchage et le démoulage, la figurine était polie, les yeux posés et les cheveux naturels ajoutés un à un.
Pour boucler les cheveux, on pouvait les enrouler autour d'une aiguille à tricoter.
La cire était également appliquée sur les feuilles en tissu des fleurs artificielles que les religieuses fabriquaient à la « bouquetterie », une salle du noviciat. 
Le savoir-faire lié à la fabrication d’objets en cire s'est transmis entre religieuses depuis bien longtemps. On date cet artisanat monastique, réalisé avec de la cire, au tout début du XVIIème siècle.
Prix 180,00 €
Petit Enfant Jésus en cire - Photo 1
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo
Petit Enfant Jésus en cire - Photo