Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Visiter la page Facebook Visiter la page Instagram Visiter la boutique Ebay
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilBoutiqueAutour du costume et du lingeFrontière savoyarde, coiffe régionale

Frontière savoyarde, coiffe régionale

Autour du costume et du linge
Réf.18.01.371
Coiffe savoyarde dite "frontière"
Tissu, velours, ruban et galon sur fond rigide 
Fond intérieur tendu de tissu en coton 
Points de couture visibles dans la coiffe
Large ruban cousu sur la coiffe et épousant les formes de la coiffe
Un morceau de ruban bleu sur un côté 
Fin galon bordant l'avant de la coiffe 
Usures au velours sur les arrêtes de la coiffe 
Pointes rentrantes 
Deux rubans en velours rouge à l'arrière
Incomplète de sa bride qui pendait sous le menton 
Coiffe rigide, peut tout à fait se porter de nouveau
mais aura du mal à s'adapter à une morphologie sans l'assouplir
Taille 58 ou plus grand 
Début du XXème siècle
Savoie, Tarentaise 
Dimensions indicatives, prises lorsque la coiffe est telle quelle : 
13 cm de diamètre l'arrière dans l'ovale, au plus large
11 cm entre la pointe de l'arrière et le haut de la coiffe
15 cm entre les deux arrondis à l'avant
8 cm entre les deux pointes des côtés à l'avant 
 
Quelques informations en plus au sujet de cette coiffe : 
 
Mais pourquoi appelle-t-on cette coiffe une "frontière"? 
Simplement parce que nos anciens considéraient qu'elle encadrait le front. On sait qu'elle a été appelée "frange" dans les inventaires notariés des XVIIème et  XVIIIème siècles. En arpitant, le patois savoyard, la frontière s'appelait "benda" ou "bainda". Et "bainda" n'est pas très loin de notre très français "bandeau".
Les historiens continuent de se demander si l'origine de cette coiffe pourrait être un bandeau sombre que les femmes posaient sur leurs cheveux, au moment des deuils. Il est vrai que le fond de velours noir qui constitue une grande partie de la coiffe est bien présent.
 
Il a fallu un bon siècle pour qu'elle rentre dans les habitudes féminines et sa coupe, de plus en plus échancrée, couplée des couleurs de plus en plus vives, des matériaux plus riches, en a fait un élément du costume régional incontournable. 
Elle était très certainement, au départ, réalisée en simple drap et les femmes la portaient, tout aussi certainement, tous les jours. Très rapidement, elle fût enjolivée de rubans, de galons et se commença a se parer de couleurs. 
Appelée "coiffe tarine",  par son nom sans équivoque qui vient directement de la Tarentaise,  cette élégante coiffe ne se portait qu'à partir des communes dominant Moûtiers : Hautecour, Saint Marcel, Notre Dame du Pré, puis dans le canton d'Aime et le canton de Bourg Saint Maurice, à l'exception de Tignes et Val d'Isère. 
 
Tout comme les bijoux, les coiffes s’agrémentent de "barbes" c'est à dire rubans et des brides, très souvent colorés, qui se nouent sous le menton, pendent ou sont remontées de chaque côté du visage.
En Savoie, le "tréchu" et le "cochenu" forment un ruban de velours noir de 3m50 de long pour natter les cheveux et former la "couache"  : cheveux nattés et enroulés à l'arrière de la frontière.
 
La frontière, plus large et garnie de rubans de soie, de velours et de passementerie, se portait sur l'avant, n'ayant pas de partie arrière et permettant à la femme de remonter ses cheveux. La bride, qui pendait sous le menton, était tricotée en fils de coton ou de soie agrémentée de perles coloriées. Des "cordettes" semblaient aussi de mode à Bourg-Saint-Maurice puisqu'elles sont mentionnées nombreuses dans les contrats de mariage. 
 
Informations en partie issues du site : 
Prix 230,00 €
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo 1
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo
Frontière savoyarde, coiffe régionale - Photo