Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Visiter la page Facebook Visiter la page Instagram Visiter la boutique Ebay
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet
AccueilBoutiqueObjets de la cuisineMoutardier en porcelaine : la cuisinière

Moutardier en porcelaine : la cuisinière

Objets de la cuisine
Réf.18.01.604
Salerons doubles et moutardier en porcelaine
Figurant une cuisinière, coiffée d'un bonnet et de son tablier
Porcelaine polychrome
Elle présente devant elle deux petits contenants peu profonds
et sur le côté un petit moutardier, profond et fin.
Manque la petite cuillère qui devait aller dans le trou situé sur l'avant
du moutardier
Manque certainement le petit couvercle qui venait fermer le moutardier 
Parfait état du sujet
Début du XXème siècle 
Hauteur : 16 cm
Diamètre de la base : 6.5 cm 
 
Envoi de cette pièce uniquement par La Poste, pour la France et pour un montant de 12.00 €
Envoi partout dans le monde, sélectionnez votre pays! 
 
L'histoire de la moutarde en France : 
 
Introduite sous le nom de "mustum ardens" (moût brûlant) par les Romains en Gaule, elle était préparée en la délayant avec du moût de raisin.
En France, la moutarde n'était pas seulement fabriquée à Dijon. Il en était produit à Paris et à Meaux, et dans toutes les régions à vignes, autour de Bordeaux, de Tours et de Reims, ceci grâce au vin qui, lorsqu'il tournait, pouvait être recyclé en vinaigre, entrant dans la composition de la moutarde, avec des graines de moutarde broyées, de l'eau, du verjus et des aromates tenus secrets. Cependant, dès le XIVème siècle, la Bourgogne s'en était fait une spécialité.
Les pots de moutarde, qui constituent un thème de collection prisé, étaient de petits pots en faïence blanche, fermés à l'origine par un bouchon épais en liège, lui-même recouvert d'une capsule en étain, scellée à la cire. Il existait aussi des distributeurs de moutarde au comptoir, auprès desquels la ménagère venait remplir son verre.
La moutarde connut un certain succès en France au XVIIIème siècle ; elle figure dans les écrits de quelques grands penseurs de l'époque, notamment Voltaire, qui l'utilise comme satire contre le cléricalisme dans une phrase assez méconnue : « À choisir, j'aurais plus confiance dans une vieille bigote à la moutarde que dans un pot de moutarde à la bigote. »
En 1937 eut lieu un fameux procès opposant deux moutardiers parisiens à deux moutardiers dijonnais, au sujet de l'appellation « moutarde de Dijon ». La Cour de cassation statua que l'appellation correspondait à une recette et non à un terroir. Ainsi, on put trouver des pots libellés, par exemple : "Bornibus Paris France Moutarde de Dijon au vinaigre fin".
Après la Seconde Guerre mondiale, il y avait, en France, quelque cent soixante fabricants de moutarde. En 2002, il n'en restait plus que six, la grande distribution étant pour une bonne part responsable de cette concentration.
La dernière moutarderie alsacienne, Alelor, fondée en 1873, est située à Mietesheim dans le Bas-Rhin.
Source pour ces informations : Wikipédia 
Prix 95,00 €
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo 1
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo
Moutardier en porcelaine : la cuisinière - Photo