Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
Visiter la page Facebook Visiter la page Instagram Visiter la boutique Ebay
Sophie Sesmat,
spécialiste en arts
et traditions populaires
Menu
Rechercher un objet

Rat de cave

Objets du vin et de l'alcool
Rat-de-cave à crochet, Bourgogne, XIXème siècle
Le rat de cave est un bougeoir à binet coulissant, servant de support pour une seule bougie ou chandelle. Conçu il y a plus de mille ans, le rat de cave est un objet indispensable à tout bon vigneron.
 
Le "rat de cave" est aussi une fine et longue bougie enroulée sur elle-même. Le bougeoir qui accueille cette fine mèche de cire torsadée est légèrement différent en forme et à l’usage mais il porte aussi le nom de « rat-de-cave ».
Et en ce qui concerne l’orthographe, le terme « rat de cave » s’écrit avec ou sans tiret, c’est à vous de choisir !
Il semblerait que l’objet ait été mis au point et employé par les moines de l'Abbaye de Cluny. Il existe d’ailleurs un très ancien exemplaire visible au Musée Orchier de Cluny.
Ce bougeoir si particulier est composé d’un fût en fer en forme de bobine torse, fixé sur une base très stable. Il peut s’agir d’un plateau en fer supporté par 3 pieds, donc tripode ou d’un support en bois tourné, qui a la forme d’une demie boule retravaillée.
Une vis mobile, dite « ascenseur », logée dans le fût permettait de faire remonter la bougie au fur et à mesure de sa fonte.
La prise, appelée "queue-de-rat" en raison de sa forme particulière, offre une préhension facile et éloignée de la source de chaleur.
Cette anse, qui a la forme d’un crochet, permettait aussi au vigneron de ficher ce bougeoir dans une cavité du mur de la cave ou sur un mur. Le bougeoir était maintenu par un anneau ou une languette, mais encore suspendu à une poutre de la cave ou sur le rebord d’un tonneau.
Son fond plat ou sa base tripode, tous deux réputés pour être très stables permettaient de le poser sans crainte qu’il ne se renverse.
Ce bougeoir avait donc la fonction première d’éclairer le vigneron dans sa cave, mais aussi plus largement tous ceux qui allaient dans un lieu obscur.
La seconde fonction du rat-de-cave est en lien avec la vigne et le travail en chai. En effet, le rat de cave, approché d’une bouteille, reflétait les dégagements gazeux du vin grâce aux variations de couleur de la flamme.
Ces bougeoirs particuliers se rencontrent principalement en Bourgogne et en Normandie mais aussi dans le reste de la France, ce qui explique que la provenance semble toujours difficile à identifier.
Il semblerait cependant que les rats de cave normands aient un support en bois tourné et ceux de Bourgogne un support en fer forgé tripode.
Le rat de cave normand est aussi appelé "queue de cochon" et vous l’aurez compris, ce nom est donné par la forme du fût.
En ce qui concerne les tailles, les plus petits mesurent 17 cm de haut et les plus grands près de 30 cm, la taille moyenne se situant autour des 20 cm.
Et pour finir par une petite anecdote, il se dit aussi qu’on entassait plusieurs morceaux de chandelles dans le rat de cave d’où l’expression : « Des économie de bouts de chandelles ».

Galerie photos